Le pouvoir.

25 05 2009

Qui le détient ? Pas celui de l’argent, pas celui de la beauté, ou de l’intelligence consciente.Le réel pouvoir de transformer les temps, du conscient.

 NOUS. Tous ensemble, si un accord inconscient se fait. Ensuite, ce sera du gâteau !On n’arrête pas l’évolution, la résilience de la folie nous assagira.

Plus le monde sera exigent, plus il aura.Il n’y a pas de limite à l’excellence;la nature agrandira sa nature.



Le temps de l’inconscience.

24 05 2009

Il a ses lois ,ses représentations, ses marges temporelles limitées par celles du conscient.La grande erreur du “fou” et de vouloir les appliquer de la même manière que le fait le conscient;s’imposer comme unique vérité.

Savoir basculer d’un temps à l’autre, pour ne pas perdre la boule.

Faire en sorte que l’inconscient ne choque pas, celui qui est capable d’être conscient de l’inconscient,peut tout,mais ne doit pas le montrer,sous peine de panique générale.

Possible….mais si l’occasion se présente, ne pas la louper,se glisser dans l’entrebaillement de la porte du possible….et après; sauve qui peut et si je peux, je veux.

 L’inconscient se faufile, se cache, ne veut pas être vu du conscient, sinon, ses règles de précurseur sont faussées,et les temps s’y perdent…..dans les temps “si on”.



Le subjectif et l’objectif.

16 05 2009

Savoir les différencier, c’est distinguer l’imprégnation de notre être sur le monde, et le monde lui-même.C’est la différence entre le sage et le fou.

Laissons chercher le fou, jusqu’à ce qu’il comprenne cette différence ,et il deviendra sage.

Je suis infirmière , et je défends le subjectif du malade, car, je suis la professionnelle la plus proche de son ressenti,et de son corps. La science subjective infirmière vient à la rencontre de la science objective médicale, pour boucler les connaissances de la maladie.

Il est question de master, et de doctorat infirmier,je m’en réjouis, ainsi, le subjectif ,pratique individuelle de l’être ,prendra tout son poids, face au monopole des théories de la médecine.

En France , commence une étude statistique mettant en parallèle la santé et l’alimentation.OUF ! Il est temps qu’on réfléchisse un peu plus, que les grandes théories s’améliorent de la réalité.Ce n’est pas suffisant;Il faut tout pointer, l’histoire psychologique, coïncide sans aucun doute avec les maladies;prouvons le,c’est une enquête de masse qu’il faut faire, attaquer sec, pour comprendre, avec internet, tout est possible beaucoup plus vite.Que les convictions deviennent réalités !

Notre corps est la matérialisation de notre esprit sur le monde, s’il souffre, c’est bien d’un mauvais compromis.



Le bon dosage (C.I)

2 05 2009

Je nommerai le (C.I), le couple conscient, inconscient. 

 Dans un article du blog de Frédéric Martin, il est dit que l’inconscient sait, et que le conscient pense.J’avoue, que, c’est top, pour moi, car nouveau, je n’avais pas pensé, à celà . J’ai donné trop d’importance à l’inconscient, je l’imaginais comme une machine à penser, tout le temps.Et, je voulais l’exploiter, à la suivant. Grave erreur, il faut parfois la suivre, mais pas au delà des limites du réel, et seule la conscience individuelle connait ses limites, elle est une surface tampon entre le milieu intérieur de l’inconscience spirituelle individuelle et  la conscience collective.La conscience reste maitresse, du bonheur, elle est sage , elle connait la vitesse raisonnable pour éviter les déraillements de pensée. 

Ramener une part d’inconscient, pour aggrandir sa conscience de ce qui lui manque, c’est être capable de maitriser cette part d’inconscient, donc, c’est avoir toujours une conscience plus forte que la part d’inconscient ramenée, en conscience.

Voilà, la difficulté que rencontrent les malades mentaux, ils leur faut gérer eux même les qualités qu’ils rapportent de leur inconscient, en trouvant le bon dosage qui est nécessaire à leur bonheur. CAD trouver un compromis entre leurs attentes et celles des autres. 







Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 817 articles | blog Gratuit | Abus?